En 2021, la Cnil a cartonné

Le gendarme des données personnelles enregistre deux records pour l’année écoulée : un montant total d’amendes de 214,1 millions d’euros et 135 mises en demeure. Une tendance surtout portée par le renforcement des contrôles relatifs à la gestion des cookies et autres traceurs.

Atempo-Wooxo devient Atempo

Atempo annonce absorbé sa société sœur, Wooxo, afin de terminer la rationalisation des différentes structures du groupe et se poser en Europe comme le champion de la protection des données.

La mairie de Saint-Cloud en pleine cyberattaque

Les activités de la collectivité sont perturbées par une attaque depuis la nuit de jeudi à vendredi. L’accès au Web des agents est limité, de même qu’à certains documents en ligne, imprimantes et scanners.

Pour la justice américaine, une cyberattaque n’est pas un acte de guerre

L’affaire opposait Merck à son assureur. Victime en 2017 de NotPetya, le laboratoire demandait que les pertes subies soient couvertes par son assurance. Refus de l’assureur, qui indique ne pas couvrir les dommages dus aux actes de guerre. Aux yeux du tribunal, « guerre » doit être entendu dans son sens ordinaire et, le cas échéant, l’assureur aurait dû inclure les cyberattaques dans le champ des exceptions.

Secure-IC lève 20 millions d’euros

L’éditeur français spécialisé dans la sécurité des objets connectés et des systèmes embarqués annonce la levée de 20 millions d’euros, son tout premier tour de financement. Secure-IC s’oriente désormais vers une stratégie de croissance externe, fondée sur des acquisitions et sur son développement à l’international.

Piratage de Thalès : Lockbit en fait trop

Depuis le 3 janvier, le groupe cybercriminel affirmait détenir moult fichiers appartenant au groupe français. Fichiers qu’il a publiés le 17 janvier, faute de paiement d’une rançon. Mais le butin est bien maigre : un millier de fichiers, principalement de la documentation interne et du code. Beaucoup de bruit pour rien ?

La crise cyber empire en Ukraine

Microsoft alerte sur une campagne malveillante visant des organisations gouvernementales, des associations et des entreprises technologiques ukrainiennes. Petite particularité de cette attaque, sous couvert de ransomware le programme malveillant détruit purement et simplement les fichiers.

Plus de la moitié des entreprises françaises victimes de cyberattaques

Le CESIN vient de dévoiler la 7ème édition de son baromètre annuel, réalisé par OpinionWay. Premier constat, 2021 fut une année faste pour les cybercriminels : plus d'une entreprise sur deux déclare avoir subi entre une et trois attaques ayant fait mouche. Et 60% des entreprises rapportent que ces attaques ont perturbé leur activité.